Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Marcelle KPAN

Retrouvez mes messages sur www.believe-in-god.org, sur youtube, sur www.monguidedeprieres.over-blog.com, sur eduquermonenfant.over-blog.com et sur enseignemoi.com

QUITTER SON PERE ET SA MERE

Publié le 18 Juin 2017 par KPAN Marcelle in MARIAGE

Texte de référence : « L'Éternel Dieu forma une femme de la côte qu'il avait prise de l'homme, et il l'amena vers l'homme. Et l'homme dit : Voici cette fois celle qui est os de mes os et chair de ma chair ! On l'appellera femme, parce qu'elle a été prise de l'homme. C'est pourquoi l'homme quittera son père et sa mère, et s'attachera à sa femme, et ils deviendront une seule chair ».

Selon Dieu, pour qu’un homme puisse devenir une seule chair avec sa femme, il doit quitter son père et sa mère et s’attacher à sa femme. Pour s’attacher à sa femme, un homme doit d’abord quitter ses parents. C’est la seule condition que Dieu fixe.

Il ne suffit pas d’être marié ou de vivre sous un même toit et même avoir des enfants avec une femme pour penser et dire qu’on est attaché à elle. L’attachement dont Dieu parle n’est pas seulement au niveau physique mais dans un sens profond. Dieu n’a pas prévu que l’homme se marie à ses parents mais à une étrangère, une femme d’une autre famille pour s’attacher à elle, pour faire un avec elle. Si un homme pense qu’il ne peut se détacher de ses parents pour une femme, qu’il ne se marie pas, qu'il reste célibataire. Car il fera souffrir l’épouse et les enfants qui naîtront de cette union. Plus un homme marié est attaché à une autre personne moins il sera attaché à son épouse. Si une épouse n’est pas à la place que Dieu lui donne dans la vie de son époux, ce foyer va à la dérive. Ce foyer ne peut porter de bons fruits.

De nombreux couples traversent des crises parce que l’homme n’a pas encore quitté son père et sa mère. Monsieur et madame ne sont pas heureux parce que l’homme partage son cœur avec ses parents. Il est encore « dans la maison familiale » et ne veux point sortir. Il s’y sent merveilleusement bien. Et ces derniers ont droit de parole et de décision dans son foyer. Cet homme aime ses parents à tel point que son épouse ne reçoit pas tout son amour, son affection, son attention. Un tel homme trouve étrange, anormal, impossible voir difficile de s’attacher totalement à sa femme. Il craint de paraître trop amoureux ou aveugle aux yeux de ses parents en s’attachant à sa femme. Il craint qu’on dise qu’il oublie ses parents à cause de sa femme. Cet homme ne peut réussir sa vie de couple.

Quitter son père et sa mère, c’est ne plus dépendre de ses parents. Le mariage n’est pas pour les enfants, les personnes immatures et les personnes irresponsables. L’homme dirige son foyer non selon les souhaits et les directives de ses parents mais selon ce que Dieu mets dans son cœur. Il est responsable de sa vie, de ses choix, de ses décisions. Tout bon parent doit encourager son fils à s’attacher à sa femme. Quitter son père et sa mère, c’est ne pas informer ses parents de tout ce qui se passe dans son foyer, c’est ne pas informer ses parents de tous ses projets, c’est ne pas tout partager avec ses parents. Quitter son père et sa mère, c’est passer plus de temps avec son épouse qu’avec ses parents. Quitter son père et sa mère, c’est empêcher qu’un parent contrôle, domine et même détruise son foyer. Des hommes par leur attitude encouragent leurs parents à détester leur épouse, certains vont jusqu’à s’associer avec leurs parents pour dénigrer, critiquer leur femme. Il existe même des familles où l’on refuse qu’un homme se donne entièrement à sa femme, fasse confiance à sa femme, fasse des projets avec sa femme et soit heureux avec sa femme. Dans ces familles, l’épouse est méprisée.

Dieu ne demande pas à l’homme marié de renier ses parents, de rejeter ses parents, d’haïr ses parents ou de couper tout contact avec ses parents. Selon Exode 20/12, Dieu demande d’honorer son père et sa mère. Un homme marié doit continuer de respecter ses parents. Mais sa relation avec ses parents ne doit pas détruire sa relation avec son épouse comme un parent ne doit pas pousser un homme à se séparer de son épouse. Selon Matthieu 19:6 « … Que l'homme donc ne sépare pas ce que Dieu a joint ». Lorsque Dieu regarde un homme, il veut le voir un avec son épouse et non un avec une autre personne.

Un homme marié qui reste attacher à ses parents, ne peut pas atteindre le niveau que Dieu attend de lui. Car Dieu ne trace pas la destinée d’un homme avec son parent mais avec son épouse. Si Abraham était resté dans la maison de son père, il ne serait pas devenu père d’une multitude de nations et une source de bénédictions Genèse 12/1-2. Il est vrai que toute séparation avec ses proches est douloureuse. Mais cela est nécessaire pour devenir l’homme que Dieu veut, pour faire ce que Dieu veut et pour obtenir ce que Dieu a prévu.

Dieu demande à l’homme d’aimer son épouse comme son propre corps Ephésiens 5/28, de s’intéresser à son épouse, de l’accueillir dans ses bras et de marcher avec elle tous les jours. Dieu demande à l’homme marié de construire son couple. La femme mariée n’appartient plus à sa famille sur le plan physique et sur le plan spirituel, elle appartient à son époux. L’homme ne peut être le capitaine d’un bateau et laisser la commande pour aller s’occuper ou s’intéresser à ce qui se passe dans un autre bateau. S’il agit ainsi son bateau non seulement n’avancera pas, mais sera un jour pris par une tempête qui le fera couler, ou une autre personne viendra au secours de l’épouse et prendra désormais le contrôle du bateau.

Cher frère qui est marié, selon 1Corinthiens 11:3, Dieu t’a établi chef de ta femme. Tu es le chef d’une maison, d’un foyer, d’une famille et non le chef de plusieurs femmes, plusieurs parents, plusieurs personnes, plusieurs familles. Etre marié ne t’empêche pas d’aider tes parents. Mais il ne faut pas négliger ton épouse et ses besoins pour aider tes parents. Tu n’es plus seul aux yeux de Dieu. Ta priorité est de faire le bonheur de ton épouse. Aime réellement et profondément ton épouse. Selon Proverbes 5 : 18-19, « … fais ta joie de la femme de ta jeunesse, Biche des amours, gazelle pleine de grâce : Sois en tout temps enivré de ses charmes, Sans cesse épris de son amour ».

 

Marcelle KPAN VAGBA

Commenter cet article